GHISLAINE DE FELIGONDE
PAR QUI ET POURQUOI UNE ROSE A-T-ELLE ETE BAPTISEE AU NOM D'UNE PETITE FILLE DE DEUX ANS ?

L'Association Roses Anciennes en France a été contactée par l’association pour la sauvegarde du patrimoine de St Martin d’Uriage (Isère) en vue de la préparation d’un livre sur le château, ancienne propriété de Mme Ghislaine de Féligonde. La question est la suivante :

« Par qui et pourquoi une rose a-t-elle été baptisée au nom d’une petite fille de deux ans ? »


Notre réponse :
  • En 1916, Ghislaine de Féligonde a deux ans, elle est la fille du Comte Charles de Féligonde et d’Odette de Martel.
  • En 1916, le rosier Ghislaine de Féligonde, obtention d’Eugène Turbat reçoit un mérite au concours de Bagatelle.

Laissons la parole aux membres de la famille.

  Ghislaine de Féligonde
Ghislaine de Féligonde vers 1920

Monsieur B. de Féligonde :
« D’après le témoignage direct de Ghislaine de Féligonde, c’est un ami de ses parents, Monsieur Jean Claude Nicolas Forestier, alors directeur des jardins de la ville de Paris qui, en 1916 a choisi la petite Ghislaine (née le 14 octobre 1914) comme marraine d’une rose ».

Ghislaine de Féligonde
Ghislaine de Féligonde vers 1930

  Madame S.F., fille de Madame Ghislaine de Féligonde :
« Charles de Féligonde a été gravement blessé pendant la première guerre mondiale (grand invalide de guerre) mais n’a évidemment pas été secouru par sa fille au berceau ni par son épouse. Bien sûr, ces rosiers Ghislaine se sont abondamment répandus dans tous les environs de Chantemesle où un magnifique spécimen grimpait sur une des tours au Nord. Décédée en 1994, ma mère est enterrée dans le caveau de famille Féligonde. Nous avons planté des boutures de ce rosier qui se sont bien développées le long de la chapelle du cimetière. Il y avait des jardins extraordinaires à Chantemesle... Ce qui était magnifique, c’était le potager et surtout les vergers car mon grand-père se passionnait pour les arbres fruitiers ».

Jean Claude Nicolas Forestier était directeur des jardins de la ville de Paris. Il fit acheter en 1905 le Parc de Bagatelle par la ville de Paris et y organisa les premiers concours de roses en 1907.


Nos remerciements sont adressés à toutes les personnes qui ont guidé nos recherches, à la famille proche de Madame Ghislaine de Féligonde et particulièrement à sa fille qui nous a fait parvenir des photographies.